Lettre du Collectif Quartiers libres face aux violences policières

Lettre du Collectif Quartiers libres face aux violences policières

C’est une rage qui me prend au ventre quand je pense que cet acte – qui se rajoute à bien d’autres et pas des moindres – est qualifié d’accidentel.
Je respecte Théo qui prône un retour au calme. C’est tout à son honneur… alors même que son « honneur » d’homme a été piétiné par un policier indigne de représenter une institution.
C’est symboliquement insupportable.
Est-ce qu’il pense protéger la société en commettant une violence à connotation sexuelle ? Est-ce que son geste aurait été le même s’il avait appréhendé un homme blanc ?
Qu’on ne me dise pas que c’est accidentel que de traiter un homme de BAMBOULA, de SALOPE si ce n’est pour l’humilier davantage en plus de le violenter physiquement.
C’est un acte raciste, il n’y a pas d’autre qualificatif. Sous couvert d’un uniforme on tabasse des gamins, on commet des bavures. Parfois ils sont grièvement blessés, parfois ils meurent comme MALIK OUSSEKINE, LOUIS MENDY, ZYED ET BOUNA, ADAMA…..la liste est longue et la douleur jamais éteinte !

Les émeutes ne naissent pas par le fruit du hasard mais elles sont souvent à l’origine d’une intervention « musclée » d’une catégorie de policiers qui a besoin de se faire craindre d’une population qu’ils considèrent sans doute comme moins respectable et contre laquelle ils n’hésitent pas à user de la force.
Ils disent qu’ils se sentent abaissés en recevant des insultes, ou que certains jeunes leur crachent dessus ou les frappent.
Qu’ils fassent leur boulot et les appréhendent !
C’est pas ça que l’on condamnera c’est l’utilisation d’une brutalité disproportionnée et de propos obscènes.
Le syndicat de police fait bloc derrière l’un des leurs, ne soyez pas étonnés que les gamins en fassent autant quand la violence policière inappropriée s’exerce sur l’un des leurs.

Tant que la loi fermera les yeux et protègera ses “brebis galeuses” et bien rien ne changera et dans 5 mois, 5 ans 10 ans on continuera à faire des marches blanches ….

Collectif Quartiers Libres Toulon, membre de Pas sans Nous